Habitat flexible

Habitat flexible
Publié par  : 
Montpellier : Ecole nationale supérieure d'architecture de Montpellier , 2006
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
35 p. : ill. en coul., plans, schémas, cartes, ; 21 x 30 cm
Résumé
Résumé : 

Reconversion d'une friche industrielle (ancienne usine à gaz EDF) dans un quartier proche du centre ville de Montpellier (sud-est) en tenant compte des nombreuses contraintes urbaines, en maintenant la population et en répondant aux nouvelles demandes des nouveaux occupants en matière de logements, d'activités et de mobilité (futur passage de la 2ème ligne de tramway). L'enjeu de ce travail a été d'analyser les caractéristiques du quartier et ses potentialités pour permettre la mise en place d'un nouveau mode d'habitat basé sur la flexibilité et la mobilité. La parcelle a été traitée dans son ensemble en conservant le bâtiment EDF existant réhabilité en ateliers d'artistes. Pour reconnecter cet îlot à l'ensemble des autres quartiers, la rue de l'Aire au nord a été prolongée jusqu'au centre de la zone pour amener les usagers à leur logement et au parking sous dalle créé sur la partie sud, résorbant ainsi le dénivelé. Le long de la rue de Barcelone est positionné l'habitat intermédiaire (maisons urbaines en duplex avec jardins et terrasses sur toit) pour garder l'échelle du faubourg. En descendant sur le boulevard de Strasbourg, on trouve une bande de logements collectifs (R+4) avec terrasses et jardins en rez-de-chaussée. Au sud, sont créés, en bordure du boulevard et perpendiculaire à celui-ci, 2 immeubles collectifs et 1 hôtel (R+6) qui s'adossent à un bâti le long de la voie du tramway (R+1). A l'ouest du site, à la sortie de la station du tramway, on trouve une place minérale et végétale qui aboutit à une autre typologie d'habitat correspondant au mode de fabrication d'Archigram, une série de logements, sur une trame rigide (structure acier), mais évolutive, traversants et transformables imbriqués les uns avec les autres.