La ville passante

La ville passante
Publié par  : 
Montpellier : Ecole nationale supérieure d'architecture de Montpellier , 2006
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
83 p. : ill. en coul., photogr., plans, schémas, dess. ; 21 x 30 cm
Résumé
Résumé : 

Comment arriver à faire d'une forme urbaine, par l'intervention d'un projet, un élément de ville passante où les structures (voirie) seront capables de permettre l'évolution de la ville ? Ce travail de recherche tente de démontrer que le tissage des liaisons mêlant les différentes fonctions doit être la préoccupation première de tout nouveau projet urbain. Les objectifs étant le "désenclavement" des villes, la mixité et le développement durable. L'étude analyse en priorité les grands principes de fabrication de la ville (modèle progressiste et culturaliste, classification des voieries, quartier et ville passante) en les appliquant aux modèles montpelliérains. Il en résulte que le modèle culturaliste permet une réelle évolution du tissu (exemples des quartiers des Beaux-Arts ou Consuls de Mer) alors que le système progressiste le fige (quartiers Malbosc et Richter). Le projet propose de reconversion d'une friche industrielle, ancienne usine à gaz EDF dans un quartier proche du centre ville (opération Grand Coeur), met en évidence un grand principe pour cette opération de requalification : établir une continuité et une évolutivité possible de la forme urbaine en prenant en compte les enjeux majeurs de la ville que sont les logements, les commerces, la qualité de vie.