Val d'Ozon 2030

Val d'Ozon 2030 : 4 figures emblématiques pour un aménagement de territoire en microcentralités
Publié par  : 
Vaulx-en-Velin : Ecole d'Architecture de Lyon , 2006
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
1 vol.(N.p.) + 4 pl. A4
Résumé
Résumé : 

Les 2 Communes de Simandres (Communauté de communes du Pays de l'Ozon) et Marennes (le SIVOM de l'Ozon) ont été choisies pour mener un projet pilote qui permettrait de trouver une structure lisible de l'agriculture et de la nature. Les critères de sélection sont leur appartenance à 2 modes de gouvernance différents l'un de l'autre et leur exposition à une grande spéculation foncière à long terme. Dans le cadre de travail d'analyse typo morphologie de ces 2 communes, 4 figures problématiques émergent, le talweg, le tissu agricole, le hameau et la ferme. La structure des talwegs aide à trouver un schéma hydraulique lisible et par conséquent la structure verte qui se dessine par le boisement des plateaux et des coteaux des balmes, la petite agriculture (maraîchère, vergers,..) et le renforcement des peupleraies au pied des balmes et la grande culture céréalière dans la vallée. La structure verte définit 6 zones à urbaniser : 3 à Simandres et 3 à Marennes. Ces zones s'appuient essentiellement sur l'armature parcellaire agricole et boisée. La zone ouest de Marennes a été sélectionnée en fonction de sa proximité de la zone intercommunale et de sa grande taille pour mener un projet urbain, 80 ha, 900 logements, des commerces et des zones d'activités. La densité de cette zone est de 15 logements par hectare. La lisière ouest de la zone se matérialise par un programme de petite culture maraîchère, fruitière et le renforcement des peupleraies qui négocieraient mieux avec le tissu urbain d'habitat et de zones de mixité (habitats, commerces, zones d'activités). On y trouve également des terrains de sport à ciel ouvert, des stations de 5000m2 d'épuration par les plantes des eaux usées, un réseau de vélo route et un endiguement des eaux pluviales par des infrastructures en béton. Architecturalement, un îlot de 100 logements organisés en 2 étages a été choisi par sa capacité de diversité en matière de l'offre en logements et pour sa taille équivalente à un ou deux lotissements. Le programme architectural s'appuie sur plusieurs types de surface : 36, 54, 72, 81, 90, 108m2, etc. Les grandes lignes typo morphologiques de ce programme sont : 2 étages de construction, Tout s'organise autour d'une ou plusieurs cours. Des grandes baies vitrées avec des parois coulissantes, de grands espaces de grande hauteur, une structure inspirée de charpente. .