Objet urbain comme amorce d'une restructuration urbaine

Objet urbain comme amorce d'une restructuration urbaine : station gare de Villeurbanne, densité et espace public
Publié par  : 
Vaulx-en-Velin : Ecole d'Architecture de Lyon , 2006
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
1 vol. (41p. - 5 p. de pl. )
Résumé
Résumé : 

"Le projet consiste en un travail à la fois architectural et urbain, au niveau de la station de tramway Gare de Villeurbanne. Il s'insère dans un environnement en pleine mutation. L'arrivée des tramways Léa et Lesly achève la désindustrialisation du site. Il s'agit de proposer une amorce à sa restructuration urbaine. En résulte un objet urbain, montant jusqu'à 53 m, qui par sa programmation (Hôtel, logements, médiathèque, commerces, complexe de musique, bureaux, parking de délestage, extension du marché de ville) tente de dynamiser le site tout en répondant aux besoins actuels des usagers. La conception a débuté par la mise en place d'une stratégie de densification : pour un COS équivalent à une opération de logements classique "", je densifie en libérant l'espace public de l'emprise du bâti. Le travail a autant porté sur le façonnement de ces espaces libérés, que sur le bâti. De ce fait, son emprise au sol façonne l'espace public et gère l'ensemble des flux du site : piéton, vélo, tramway, voiture, marché. Il s'agissait de trouver les zones de pause et les zones de mouvement, les emplacements voués au marché et ceux voués aux transports, comme l'arrêt de tramway. La manipulation de la masse bâtie s'est faite par l'évidement du plein. Les espaces qui en résultent sont des volumes extérieurs accessibles par l'usager, qui communiquent visuellement entre eux.""".