Quelle vie au pied des grands immeubles

Quelle vie au pied des grands immeubles : le sol et le bâti, volumes pour une nouvelle appropriation de l'espace : expérimentation sur un ensemble d'immeubles hauts en centre ville de Strasbourg
Publié par  : 
Vaulx-en-Velin : Ecole d'Architecture de Lyon , 2006
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
73 p.
Résumé
Résumé : 

En France, les événements ont amené le politique à proposer la démolition des ensembles d'immeubles hauts des années soixante dont la forme urbaine est devenue le synonyme de mal être social. Mais ne peut-on pas donner une chance à ces immeubles ? Dans un site à Strasbourg, formé du même type de bâti mais dans un contexte géographique et social différent, je me concentre sur les qualités de cette forme bâtie dans un tissu urbain ouvert et sa capacité à offrir un espace de vie au pied de ces immeubles. Ce site de logements sociaux composé de barres et de tours de R+4 à R+8, habité par des étudiants et des familles est situé à proximité du centre ville et dispose d'un bâti de qualité à conserver. Grâce à un tissu urbain ouvert, les habitants disposent d'importants espaces vides entre les immeubles, actuellement mal définis et difficilement utilisables. L'amélioration du quartier passe par un travail sur cet espace libre, afin que le sol et le bâti se répondent. Le sol est redistribué, pour proposer des extensions aux bâtiments et aux équipements existant sur le site, ordonnancé en tenant compte des contraintes environnementales du site. Le projet permet de lire l'organisation du site dans son paysage et de se repérer dans la ville et sur le site. Le sol devient un élément en volume qui modifie la perception d'un espace de confrontation vers celle d'un espace de transition. Cet espace est le potentiel d'évolution du quartier qui montre que ces immeubles peuvent être le support d'une vie urbaine riche de possibles.