La nymphée d'André Japy à Saint-Cloud, ou de l'usage du pastiche et de la fabrique autoroutière dans les monuments historiques

La nymphée d'André Japy à Saint-Cloud, ou de l'usage du pastiche et de la fabrique autoroutière dans les monuments historiques
Dans : 
Polia (où trouver cette revue ?), (2004,printemps)N°1 (1768-6512)
Auteurs : 
Type de document : 
Article de revue
 - Description matérielle : 
p. 7-16 : ill. en noir et coul., photogr. ; plans
Résumé

"Le premier plan d'aménagement de la région parisienne préconise la construction d'autoroutes rayonnant autour de la capitale pour en faciliter la desserte. Un avant-projet de traversée souterraine du parc de Saint-Cloud, conduit au réaménagement du jardin d'Apollon, à l'aplomb du tunnel, dans le dessein de créer une composition d'ensemble unifiée, intégrant les contraintes engendrées par l'intrusion de l'ouvrage d'art, notamment le dénivelé de 20 mètres entre la chaussée de l'autoroute et la partie supérieure de jardin. L'article rappelle l'élaboration du programme, les aléas du chantier, les trente années d'oubli et le percement du deuxième tunnel de 1979 à 1983 et la création des deux bassins prévus dans le projet de 1941".

Concepteurs / architectes  :