Soft architecture, l'emplâtre sur jambes de bois

Soft architecture, l'emplâtre sur jambes de bois
Dans : 
L'Architecture d'aujourd'hui (où trouver cette revue ?), (1971, avril-mai)n° 155, 1971 (0003-8695)
Type de document : 
Article de revue
 - Description matérielle : 
p. 88-92 : ill., photogr. ; 30 cm
Langue du document : 
français
Résumé

"Une fois posée la question du logement comme facteur ou non de résolution de la question sociale, le propos s'oriente vers "" l'architecture sans architecte "" et ses caractéristiques (matériaux faciles à mettre en oeuvre, cérémonial, entraide donc création collective, habitat personnalisé et évolutif), opposée "" aux machines à habiter "" caractéristiques des villes et qualifiées "" d'antisocial "" ou bien au bidonville, logement strictement précaire mais auquel certains universitaires attribuent des qualités créatives. Une expérience menée au Maroc démontre, grâce à la géométrie constructive, que la conception d'une forme isostatique et indéformable permet d'utiliser des matériaux de faible résistance et en moindre quantité".