S'associer au site pour vivre l'individualité en contexte collectif

S'associer au site pour vivre l'individualité en contexte collectif
Auteurs : 
Publié par  : 
Montpellier : Ecole nationale supérieure d'architecture de Montpellier , 2007
Type de document : 
PFE
 - Description matérielle : 
26 p. : ill. en coul., photogr., dess., cartes, schémas, plans, élév. coupes ; 21 x 30 cm
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

Entre la ville historique, dense, mais parfois saturée, et la ville périurbaine, étalée, diluée, apparaissent des zones mal définies, souvent des friches, qui sont porteuses de restructuration urbaine et d'habitats novateurs. Le site du Mas de Teste à Nîmes (2,60 ha), au nord-est de l'agglomération, avec forte dénivellation et comportant un bâtiment agricole, est proposé pour la réalisation d'un quartier d'habitat intermédiaire avec équipement. Ce site présentant des qualités paysagères non négligeables, le projet va s'appuyer sur les entités présentes pour constituer une démarche cohérente. Sont sauvegardés : le mas (reconversion en centre d'art), la pinède située à l'ouest, la carrière abandonnée et la végétation méditerranéenne. La voie urbaine, à l'ouest, "avenue du Mas de Teste", est requalifiée pour établir la liaison avec le quartier du Mas de Mingue, une nouvelle rue est créée aux limites nord, un cheminement sud-nord est introduit au centre de la parcelle (direction le Sanctuaire). En bordure des voieries principales sont positionnés des logements de type semi-collectifs, allant du T1 au T3 de hauteur R+2 et R+3 avec commerces et bureaux en rez-de-chaussée avec coeur d'îlot végétalisé en liaison avec l'habitat individuel situé au centre et à l'est. Ces derniers en R+1 avec jardin présentent une surface habitable modulable. Les espaces publics servent éventuellement à la circulation et sont ponctués de "lieux" tels placettes ou jardin. Le sol naturel est préservé au maximum, opposé au bâti, qui, lui, est construit sur des terrassements ponctuels. Le mur devient l'élément séparateur entre le privé et le public où va se poser la structure habitable en bois. En pointe sud, lieu stratégique, un équipement culturel pour les expositions va être en liaison avec la maison des associations existante dans le quartier du Mas de Mingue.