Mixité/diversité dans une même nature

Mixité/diversité dans une même nature
Auteurs : 
Publié par  : 
Montpellier : Ecole nationale supérieure d'architecture de Montpellier , 2007
Type de document : 
PFE
 - Description matérielle : 
30 p. : ill. en coul., photogr., schémas, plans, dess. ; 21 x 30 cm
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

Entre la ville historique, dense, mais parfois saturée, et la ville périurbaine, étalée, diluée, apparaissent des zones mal définies, souvent des friches, qui sont porteuses de restructuration urbaine et d'habitats novateurs. Le site du Mas de Teste à Nîmes (2,60 ha), au nord-est de l'agglomération, avec forte dénivellation et comportant un bâtiment agricole est proposé pour la réalisation d'un quartier d'habitat intermédiaire avec équipement. Pour structurer et organiser l'espace, 2 axes majeurs nord-sud vont être dessinés (requalification de l'avenue Santa-Cruz et création d'une voie urbaine centrale) et 3 voies secondaires perpendiculaires, le tout définissant 6 îlots. C'est dans ce nouveau parcellaire que vont se positionner les éléments du programme. Quatre typologies d'habitat épousant la pente vont être proposées pour répondre aux contextes des quartiers environnants déjà définis par une grande mixité sociale et programmatique. Au nord-est, l'on trouve des logements groupés privés sous forme de villas à patio (16 unités en T5 et T4, R+1) avec un fort rapport entre le dedans et le dehors. Plus au sud, les logements sociaux (10) fonctionnent de la même manière : villas en bande T3 ou T5 avec terrasses et jardins. Au nord-ouest, les 2 îlots accueillent 2 éléments linéaires collectifs (chacun implanté sur 2 niveaux différents) insérés dans une nappe végétale constituée d'arbres. Au sud-ouest, sont bâtis des logements étudiants composés de 2 éléments linéaires qui s'éclatent en plots au sein du parc qui servira également à drainer les eaux d'écoulement. Un équipement collectif (locaux associatifs et commerces de proximité au sud bordé d'un parc), va constituer l'articulation avec le quartier du Mas de Mingue. Le parti architectural a été de jouer sur la lumière par l'utilisation d'éléments amovibles (panneaux à lames de bois, ou panneaux bois coulissants). Au nord l'aménagement d'un parcours de santé va établir une zone tampon entre le quartier et le Sanctuaire.