Habiter la pente

Habiter la pente
Auteurs : 
Publié par  : 
Montpellier : Ecole nationale supérieure d'architecture de Montpellier , 2007
Type de document : 
PFE
 - Description matérielle : 
24 p. : ill. en coul., photogr., schémas, dess., coupes ; 21 x 30 cm
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

Entre la ville historique, dense, mais parfois saturée, et la ville périurbaine, étalée, diluée, apparaissent des zones mal définies, souvent des friches, qui sont porteuses de restructuration urbaine et d'habitats novateurs. Le site du Mas de Teste à Nîmes (2,60 ha), au nord-est de l'agglomération, avec forte dénivellation et comportant un bâtiment agricole est proposé pour la réalisation d'un quartier d'habitat intermédiaire avec équipement. Ce projet s'appuie sur la particularité du terrain qui accuse un dénivelé de 18 m. La pente va permettre de créer une architecture en paliers avec deux typologies de logements intermédiaires de part et d'autre d'une circulation piétonne sud-nord. Cet axe fort sera animé dans sa longueur par des kiosques, cafés, espace de marché, arrêt de bus, desservira les cheminements piétonniers menant aux logements et abritera un parking de stationnement sur le site. Le dénivelé sera résorbé par l'architecture du bâtiment qui intègrera deux entrées, une au rez-de-chaussée, l'autre à l'étage. Ces logements en bande (entre 93 et 140) seront dotés de jardins privatifs et de terrasses et offriront une modularité des surfaces habitables. Au sud de l'îlot, sera positionné un équipement collectif, centre multimédia (bibliothèque, informatique, salle de conférence). A l'ouest, le long du plan d'eau, sera aménagé un parc avec parking ainsi qu'au nord de la parcelle, qui pourra être utilisé lors des événements annuels prévus par le Sanctuaire situé au nord à 200 m. Le mas agricole est détruit pour optimiser l'ensemble du quartier. Le parti architectural a été de proposer aux futurs habitants une palette de matériaux de façade (bois, bardage métallique, etc.) pour personnaliser chacun des logements.