Habiter les variations

Habiter les variations
Publié par  : 
Montpellier : Ecole nationale supérieure d'architecture de Montpellier , 2007
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
N. p. : ill. en coul., dess., cartes, schémas, phortogr., plans, ; 30 cm
Résumé
Résumé : 

Entre la ville historique, dense, mais parfois saturée, et la ville périurbaine, étalée, diluée, apparaissent des zones mal définies, souvent des friches, qui sont porteuses de restructuration urbaine et d'habitats novateurs. Le site du Mas de Teste à Nîmes (2,60 ha), au nord-est de l'agglomération, avec forte dénivellation et comportant un bâtiment agricole, est proposé pour la réalisation d'un quartier d'habitat intermédiaire avec équipement. Ce projet suit 3 grands principes : les infrastructures, la constitution du paysage et le choix des typologies. Les voieries au nord du quartier du Mas de Mingue sont restructurées pour constituer une accroche avec le nouveau quartier d'où démarre l'axe central principal sud-nord qui va desservir le Mas de Teste. Des voies internes se greffent sur celle-ci suivant le paysage en terrasse créé à l'aide d'un dispositif de murets de soutènement. Dans la continuité, des venelles longitudinales nord-sud prennent place sur le site, créant des circulations piétonnes privatives et publiques. A ce système s'ajoutent des cordons boisés qui suivent les courbes de niveau tout en proposant une respiration aux logements. Les éléments paysagers existants sont conservés. 3 typologies se partagent les différents paliers. Une bande de maisons mitoyennes à patio se développe le long des limites ouest. De petits collectifs forment une continuité de front bâti le long des futures voies principales ouest et nord. Enfin, une succession de maisons mitoyennes superposées occupent la plus grande partie de la parcelle. Ces dernières jouent des décalages et des jeux de terrasses. Cette disposition du bâti permet de proposer des types d'habiter de qualité à travers des accès individuels pour chaque habitation, et des espaces extérieurs orientés nord et sud avec jardin privatif et terrasse. Les vues sont dégagées et les parkings sont mis à distance tout en permettant des liens entre les habitants selon le principe "habiter chez soi avec les autres".

Ressource électronique correspondante : accéder à la ressource