Penser l'intermédiaire

Penser l'intermédiaire : tissu végétal habité
Auteurs : 
Publié par  : 
Montpellier : Ecole nationale supérieure d'architecture de Montpellier , 2007
Type de document : 
PFE
 - Description matérielle : 
21 p. : ill. en coul., photogr., schémas, plans, dess. ; 21 x 30 cm
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

Entre la ville historique, dense, mais parfois saturée, et la ville périurbaine, étalée, diluée, apparaissent des zones mal définies, souvent des friches, qui sont porteuses de restructuration urbaine et d'habitats novateurs. Le site du Mas de Teste à Nîmes (2,60 ha), au nord-est de l'agglomération, avec forte dénivellation et comportant un bâtiment agricole, est proposé pour la réalisation d'un quartier d'habitat intermédiaire avec équipement. Ce travail propose d'établir un lien fort entre la nature présente sur le site et l'habitat. Pour intégrer le nouveau quartier à l'urbain existant, l'avenue de Santa-Cruz est requalifiée, une voie centrale sud-nord est créée délimitant à l'est une coulée verte (avec pistes cyclables et piétonnes) qui va être le lien entre les différents espaces (quartiers limitrophes et sanctuaire au nord). L'habitat diversifié (3 typologies) va se positionner sur la trame horizontale jouant de la dénivellation. Le long de la coulée à l'est on va trouver les maisons en bandes, au centre du site, les collectifs (R+2 et 3) et à l'ouest le long de l'avenue les semi collectifs (R+2 et 3) occupés en rez-de-chaussée par les commerces. La particularité de ces logements est le jardin suspendu permettant de réaliser un mur végétal sur le boulevard tout en créant de l'intimité. On obtient un plan de masse d'une faible densité avec des espaces hiérarchisés et organisés. La création de nouveaux services de proximité permettra également de dynamiser à long terme le quartier.