Méthodologie de développement urbain. Ville de Bellegarde

Méthodologie de développement urbain. Ville de Bellegarde : aménagements urbains et compositions urbaines
Publié par  : 
Montpellier : Ecole nationale supérieure d'architecture de Montpellier , 2007
Type de document : 
TPFE
 - Description matérielle : 
108 p. : ill. en coul., photogr., cartes, schémas, dess., graph., plans, coupes, élév. ; 30 x 42 cm
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

Cette étude a pour objectif d'analyser dans son contexte la bourgade actuelle de Bellegarde dans le Gard, située à 20 km au sud de Nîmes, et proposer des aménagements urbains en deux programmes. Le premier tentera d'amener une solution aux disfonctionnements et le deuxième proposera de nouvelles formes urbaines capables de jouer un rôle fédérateur entre un document d'urbanisme et la politique de planification de la commune. Cet outil de composition paysagère et architecturale va permettre d'encadrer et de maîtriser le développement durable. L'intervention a pour ambition de transformer un plateau isolé de 38 hectares situé à l'ouest, d'en faire une ZAC et de connecter celle-ci à la ville basse. Ce nouveau quartier propose une stratégie de mutations qui vont changer progressivement l'usage de la ville. Etablissement de continuités urbaines par la création de rues, de cheminements et d'espaces publics végétalisés (jardin public, bandes de verdure) dont l'élément porteur sera établit par un cours "ramblas" large de 22 m traversant l'ensemble du site. L'approche du territoire devra donner les moyens d'agir à différentes échelles : grand paysage, protection des espaces agricoles, entités paysagères fortes (tour ancienne, plateau de Coste Canet, plaine des Costières), micros échelles que représentent les entrées de village et les abords des bâtis. Cet éco-quartier sera régulé par une grille agissant comme un élément neutre définissant des unités, des îlots, des typologies et des programmes. Cette maille va créer les tensions entre les éléments influents du site, répondre aux enjeux climatiques et aux particularités des limites. Cette démarche repose sur le questionnement qui doit conduire les acteurs à une véritable réflexion pour dégager un certain nombre de recommandations ou conseils pour un bon développement.