Buckminster Fuller

Buckminster Fuller : éloge de la myopie et de la dispersion
Dans : 
Les carnets du paysage (où trouver cette revue ?), 2007, automne / hiver, no 15 (1296-0101)
Auteurs : 
Semin, Didier, Auteur
Type de document : 
Article de revue
 - Description matérielle : 
p. 112-127 : photogr.
Langue du document : 
français
Résumé

L'architecte ingénieur américain Richard Buckminster Fuller, inventeur utopiste, a exposé en détail dans deux ouvrages, ses recherches et avec l'objectif de mettre en garde contre les dangers d'un usage irraisonné de sources d'énergie tout à la fois polluantes et en voie d'épuisement. Peu connu en France, il passe pour un illuminé avec une vision parfois schématique et rudimentaire. Pour les architectes-ingénieurs l'intérêt est lié à ses brevets de construction et non à ses théories globales : à partir du triangle il aboutit au dôme géodésique, dôme du pavillon des Etats-Unis pour l'Exposition universelle de 1967 à Montréal, et qui en 1995, après réaménagement est devenu la Biosphère, le premier Centre canadien d'observation environnementale.

Concepteurs / architectes  :