On span and space ou l'approximation critique des 'projets complexes'

On span and space ou l'approximation critique des 'projets complexes'
Auteurs : 
Publié par  : 
Montpellier : Ecole nationale supérieure d'architecture de Montpellier , 2008
Type de document : 
PFE
 - Description matérielle : 
28 P. : ill. en coul., photogr., schémas, plans, élév. ; 21 cm
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

Le quartier des Prés-d'Arènes, futur quartier 'La Restanque', au sud de la technopole de Montpellier, proche du centre ville, constitué en grande partie de friches urbaines et industrielles, est aujourd'hui un secteur stratégique pour la constitution de l'ossature urbaine de la future ville dans le cadre d'un développement durable. Compte tenu de son périmètre, plusieurs types de programme innovants d'ambitions écologiques peuvent être envisagés pour constituer un vrai quartier urbain mixte rapprochant les emplois, l'habitat, les équipements, les commerces, de leurs usagers. La parcelle choisie se situe au bord des voies ferrées. Elle était utilisée comme zone de réapprovisionnement et de répartition des wagons de la SNCF. Elle est proche de 2 noyaux isolés, l'école de jazz le 'JAM' et la médiathèque Garcia-Lorca. Le projet, une cité de la musique, crée une nouvelle centralité musicale en les unissant (déviation du trajet de la ligne 3 du tram sur la parcelle). Le bâtiment, 6 ha au sol, construit un socle programmatique à 4,5m de hauteur, constituant deux fronts (nord et sud) offrant un fond visuel au développement du futur quartier. Le socle comprend une école de musique, une résidence étudiants et une médiathèque. Perforé de patios en relation avec les différents éléments du programme, il supporte un parc en niveau haut. En émergence : un auditorium, un centre sportif, des bureaux, des commerces et des logements. Le socle est composé de lignes horizontales auxquelles répond dans les émergences une structure verticale qui équilibre la figure. La structure est rythmée par des portiques qui, en façade nord et sud, viennent créer une vibration rappelant les ondes musicales et le paysage saccadé d'un voyage en train. La trame porteuse du socle est constituée d'une forêt de poteaux qui a pour effet de permettre la modularité des espaces intérieurs. Des totems lumineux délimitent les espaces des galeries commerciales, des passages des voitures et du parc de la résidence.

Ressource électronique correspondante : accéder à la ressource