Rue active

Rue active : la mixité comme support du renouvellement urbain
Publié par  : 
Montpellier : Ecole nationale supérieure d'architecture de Montpellier , 2008
Type de document : 
PFE
 - Description matérielle : 
45 P. : ill. en coul., photogr., schémas, dess., plans, élév. ; 21 cm
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

Le quartier des Prés-d'Arènes, futur quartier 'La Restanque', au sud de la technopole de Montpellier, proche du centre ville, constitué en grande partie de friches urbaines et industrielles, est aujourd'hui un secteur stratégique pour la constitution de l'ossature urbaine de la future ville dans le cadre d'un développement durable. Compte tenu de son périmètre, plusieurs types de programme innovants d'ambitions écologiques peuvent être envisagés pour constituer un vrai quartier urbain mixte rapprochant les emplois, l'habitat, les équipements, les commerces, de leurs usagers. Le choix de cette étude s'est portée sur la limite sud du quartier Prés d'Arènes et sur sa relation avec le quartier existant Tournezy. La zone est bornée à l'ouest par la voie SNCF et par la rue de l'Industrie à l'est. Elle a été divisée en 2 îlots qui vont supporter de l'habitat collectif (R+3) en bordure des axes majeurs et de l'habitat intermédiaire (R+2) en cur d'îlot. Autour d'un des axes structurants, une zone d'activité est implantée en rez-de-chaussée, les niveaux supérieurs étant occupés par du logement. Un zoom d'une bande détaille les typologies des logements et des activités. Le mode d'habitation est dense mais horizontal avec des bâtiments ne dépassant pas R+3. Cette hauteur moindre permet de rapprocher les constructions et de régler l'interstice, principalement en fonction de l'ensoleillement. Le principe constructif des appartements est d'associer une structure minérale à une enveloppe végétale, l'armature étant en béton et l'enveloppe en ossature bois. Cette disposition permet d'optimiser le comportement thermique en associant les qualités isolantes des systèmes à ossature bois et l'inertie d'une structure béton. Tous les cheminements piétons sont accompagnés d'un traitement végétal et créent une ambiance différenciée de celle des voieries.