Les halles de la Restanque

Les halles de la Restanque
Publié par  : 
Montpellier : Ecole nationale supérieure d'architecture de Montpellier , 2008
Type de document : 
PFE
 - Description matérielle : 
N. P. : ill. en coul., photogr., schémas, plans, dess. ; 21 cm
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

Le quartier des Prés-d'Arènes, futur quartier 'La Restanque', au sud de la technopole de Montpellier, proche du centre ville, constitué en grande partie de friches urbaines et industrielles, est aujourd'hui un secteur stratégique pour la constitution de l'ossature urbaine de la future ville dans le cadre d'un développement durable. Compte tenu de son périmètre, plusieurs types de programme innovants d'ambitions écologiques peuvent être envisagés pour constituer un vrai quartier urbain mixte rapprochant les emplois, l'habitat, les équipements, les commerces, de leurs usagers. L'analyse urbaine montre que plusieurs bâtiments de type industriel se trouvant sur la parcelle ont la capacité à être reconvertis. L'îlot choisi est au centre, à l'intersection de la rue de l'Industrie et de la rue du Marché-gare, et le choix s'est porté sur le bâtiment Richardson composé de deux parties : le show-room (structure béton) et un hangar (structure métallique). La reconversion en halle de marché a nécessité la destruction de la partie show-room et des parements extérieurs pour ne garder que la structure métallique. La lumière et la modularité ont été les 2 vecteurs de cette transformation. Pour réaliser la halle, le hangar a été divisé en deux espaces, l'un entièrement ouvert en continuité de l'espace public, l'autre, fermé, va accueillir le marché couvert. A la place du show-room, un parvis avec bar est constitué. Les matériaux employés sont le bois, avec persiennes pour les halles. A l'intérieur ont été disposées des boîtes en panneaux sandwich en acier laqué de différentes couleurs. A l'extérieur, sur les allées périphériques, des toiles rétractables viennent abriter les commerçants les jours de marché. Les ambiances sont créées par un jeu de lumière (éclairage zénithal, impostes, couleurs). Des panneaux photovoltaïques sont positionnés sur la totalité de la toiture. Ils ont vocation à devenir une centrale solaire.