Restructuration du quartier des Prés d'Arènes à Montpellier

Restructuration du quartier des Prés d'Arènes à Montpellier : 'Parcours à travers l'îlot'
Auteurs : 
Publié par  : 
Montpellier : Ecole nationale supérieure d'architecture de Montpellier , 2008
Type de document : 
PFE
 - Description matérielle : 
18 P. : ill. en coul., photogr., schémas, plans ; 21 cm
Langue du document : 
français
Résumé
Résumé : 

Le quartier des Prés-d'Arènes, futur quartier 'La Restanque', au sud de Montpellier, proche du centre ville, constitué surtout de friches urbaines et industrielles, est aujourd'hui un secteur stratégique pour la constitution de l'ossature urbaine de la future ville dans le cadre d'un développement durable. Compte tenu de son périmètre, plusieurs types de programme innovants d'ambitions écologiques peuvent être envisagés pour constituer un vrai quartier urbain mixte rapprochant les emplois, l'habitat, les équipements, les commerces, de leurs usagers. La parcelle retenue pour ce projet se situe au centre de la future ZAC à l'angle de la rue de l'Industrie et de l'avenue du marché-gare. La constitution de deux axes principaux nord-sud et est-ouest, ainsi qu'un réseau viaire secondaire calé sur le parcellaire existant sur l'ensemble de la ZAC, va permettre de restructurer l'îlot, chaque axe jouant un rôle de lien à l'échelle du quartier. Ce découpage s'appuie également sur les limites en fonction des éléments périphériques, et une maille continue et dynamique dans les espaces libres complète le tissu urbain. L'habitat (200 logements) de typologies mixtes varie en fonction des types de voiries. On trouve du logement collectif (R+4) le long des axes principaux, de l'habitat superposé (R+2) et des plots (R+2) au centre. Les principes d'aménagement sont basés sur la relation entre l'espace public et l'espace collectif privé. Hormis les plots, tous les logements sont desservis par coursive depuis les espaces collectifs. La place urbaine et les espaces publics se prolongent en cur d'îlot sous forme de bandes végétales. En limite, les socles de stationnement souterrains sont communs à l'ensemble, et accueillent en rez-de-chaussée les commerces. Tous les logements sont traversants et offrent deux espaces extérieurs (deux jardins et deux terrasses). Ce projet constitue l'amorce du projet urbain à l'échelle du quartier.

Ressource électronique correspondante : accéder à la ressource