De l'inutilité en architecture : méthode d'architecture potentielle en trois mouvements

De l'inutilité en architecture : méthode d'architecture potentielle en trois mouvements
Contributeur : 
Sabine Guth, directrice d'études
Petra Marguc, directrice d'études
Provenance : 
Nantes
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Nantes , 2019
Cote ENSA : 
18/19/4009
Langue : 
français
Résumé
Ce projet tire sa source d’un projet d’architecture pratique effectué pendant un stage à Bruxelles qui amena l’auteur à gérer le projet Recyclart dans l’urgence. La méthode cherche à tirer parti des modalités de l’urgence pour en révéler des questions satellitaires qui, une fois réunies, permettront l’augmentation du projet réalisé. La notion d’utilité constitue l’angle d’attaque sur lequel la méthodologie se déploie. La méthodologie se décline en trois mouvements: d’abord la chronique d’un chantier dans l’urgence, puis les protocoles d’explorations inutiles et finalement l’ouvroir d’architecture potentiel. Il s’agit de considérer les manques, les impensés comme moteurs d’un projet autre. Autre n’est pas entendu comme une alternative mais plutôt comme une augmentation du projet réel : il s’agira de s’emparer du contexte et des modes opératoires présentés dans le premier mouvement, des sujets inédits révélés par le second, et d’expérimenter un ouvroir des architectures potentielles induit par le troisième. Le projet porte sur la réhabilitation d’un site productif bruxellois en centre d’art et restaurant
Bibliothèque : 
ENSA Nantes