Préserver la nuit : vers une architecture nocturne

Préserver la nuit : vers une architecture nocturne
Contributeur : 
Dominique Jézéquellou, directeur d'études
Provenance : 
Rennes
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Bretagne , 2019
Cote ENSA : 
MES 19/19/2215
Langue : 
français
Résumé
"A l’évocation de la nuit survient l’inexploré, l’obscurité, le noir, le vide, la béance, le plein, le comble, et des silhouettes blotties à l’obscurité ou en attente de la lumière. Difficile d’appréhender la nuit en définissant ses frontières avec le jour. Le temps horaire est fracturé, induisant un tournant décisif dans notre manière de l’appréhender. A quelle date se référer ? Quel nom accorder au temps qui s’écoule au-delà de la soirée, au versant opposé du calendrier ?La nuit, à assimiler en champ d’étude plus que simple thématique sera examinée en acceptions, philosophies suivant des paramètres et composantes nocturnes caractéristiques. Elles permettront l’élaboration d’un socle théorique et méthodologique directif. Dans un second temps l’analyse se concentrera sur les acteurs de l’espace, croisant processus en architecture et conception-lumière, acceptant la nuit et réflecteurs de pensées auparavant étudiées. La démarche se séquence successivement en une redéfinition de nos territoires, de l’intensification de l’usage de l’espace et de l’architecture née de la « pensée de nuit », véritable principe explicité par le philosophe Michael Foessel [2]. En réunissant les réflexions, les enjeux et leurs incidences, cette étude se dédie à formuler un état de la considération nocturne. Ainsi un architecte ou sa réalisation en pensée par l’architecture pourra susceptiblement être associé à certains paramètres, à une conception menant à une vision nocturne particulière, à une philosophie"
Sujets Archirès : 
Bibliothèque : 
ENSA Bretagne