Troubler la limite, de la binarité à la multitude : donner des prises dans la ville pour que chacun-e puisse prendre place

Troubler la limite, de la binarité à la multitude : donner des prises dans la ville pour que chacun-e puisse prendre place
Contributeur : 
Sabine Guth, directrice d'études
Petra Marguc, directrice d'études
Provenance : 
Nantes
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Nantes , 2019
Cote ENSA : 
18/19/4004
Langue : 
français
Résumé
La ville est le reflet d'une norme sociale où les dominations sont omniprésentes : genre, origine, revenu... Comment chacun.e peut-il prendre place dans l’espace public ? Et si l'un des rôles de l'architecte était aussi de bouleverser ces normes ? Et si par le dessin de l'espace, par le trouble de la binarité imposée et dominante, l'architecture permettait enfin des prises pour que chacun.e puisse « prendre place » ? Le projet est ancré dans le quartier de la Prairie aux Ducs sur l’Ile de Nantes, quartier modèle des derniers aménagements urbains innovants nantais qui illustre bien la façon dont la ville se dessine aujourd’hui. Dans ce quartier, la frontière entre espace privé et espace public est très forte. Face à cette binarité spatiale et fonctionnelle, le projet cherche à ouvrir les possibilités et les propositions entre espace public et espace privé en utilisant le rez-de-chaussée comme potentiel contaminateur d’espace urbain. Il a pour objectif de proposer des espaces autres offrant d’autres possibles à la ville et à ses usagers
Bibliothèque : 
ENSA Nantes