Re(Tessin)er la plaine : du mythe suisse au mythe métropolitain comment ancrer et habiter un territoire agricole dans un système métropolitain singulier

Re(Tessin)er la plaine : du mythe suisse au mythe métropolitain comment ancrer et habiter un territoire agricole dans un système métropolitain singulier
Contributeur : 
[sous la direction de] Anne Jauréguiberry, Cristiana Mazzoni et Volker Ziegler
Provenance : 
Strasbourg
Publié par : 
École nationale supérieure d'architecture de Strasbourg , 2014
Cote ENSA : 
22/14/2186
Langue : 
français
Résumé
La plaine et le canton du Tessin se situent à l'articulation de deux grands systèmes métropolitains européens, d'une part la mégalopole padane qui s'étend de Turin à Venise et de Gênes à Milan, d'autre part la dorsale européenne qui de Bâle à Rotterdam suit la vallée rhénane. Quelle position occupe la Città Ticino dans ce processus de métropolisation, c'est-à-dire d'hyperspécialisation du territoire lui assurant une place de marque dans l'économie globale ? La métropolisation est avant tout une construction mentale qui donne le sentiment d'appartenance à un système donné. Cette approche sur l'imaginaire métropolitain emprunte les images produites par les architectes utopistes des années 60 (Archigram, Archizoom, Superstudio ...). La problématique porte sur la manière d'ancrer et d'habiter une plaine agricole dans un système métropolitain singulier. Il s'agit de rechercher les conditions de l'habiter métropolitain, de savoir comment mettre en coprésence l'habiter avec ses lieux et son ancrage et l'hyper-intégrité programmatique et l'hyper-connectivité nécessaires à la métropolisation. Le mémoire traite de ces lieux de friction entre l'habiter et la métropole, entre le mythe suisse et le mythe métropolitain, de l'échelle de la métropole milanaise à l'échelle architecturale, dans la plaine de Magadino.
Bibliothèque : 
ENSA Strasbourg
Notice du document papier correspondant : accéder à la ressource