Terrasses habitées

Terrasses habitées
Provenance : 
Montpellier
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Montpellier , 2007
Cote ENSA : 
EA 16/07/2101
Langue : 
français
Résumé
Entre la ville historique, dense, mais parfois saturée, et la ville périurbaine, étalée, diluée, apparaissent des zones mal définies, souvent des friches, qui sont porteuses de restructuration urbaine et d'habitats novateurs. Le site du Mas de Teste à Nîmes (2,60 ha), au nord-est de l'agglomération, avec forte dénivellation et comportant un bâtiment agricole est proposé pour la réalisation d'un quartier d'habitat intermédiaire avec équipement. Ce projet est dépendant de la topographie du site, il propose de s'approprier la colline en constituant des jeux de plateaux qui s'intègrent à la pente du terrain. Au préalable, les voieries sont redéfinies par rapport aux traces agricoles existantes pour donner une meilleure cohérence à la desserte globale du quartier et pour valoriser le Sanctuaire de Santa-Cruz situé au nord. Un axe piéton principal traverse le milieu du site et sert de support à différents espaces publics intégrés aux dénivelés. L'habitat se présente selon deux typologies évolutives (T3/T4 en duplex et T2/T3 en simplex, au total 88 logements), chacune étant liée à l'autre par un système d'agencement. Chaque logement aura son entrée privative, son jardin, une place pour sa voiture à l'intérieur de la parcelle. Ces maisons en bande superposables orientées au sud permettront de créer une bonne densité et des rapports sociaux étroits entre les habitants. Un chemin piétonnier traversera du sud-ouest au nord-est l'îlot tenu bout à bout par une maison pour tous et un équipement commercial de proximité. Cette liaison va permettre également de relier la parcelle au quartier du Mas de Mingue en sud.
Bibliothèque : 
ENSA Montpellier
Notice du document papier correspondant : accéder à la ressource