Les effets de la patrimonialisation de la ville du Havre sur les nouvelles constructions depuis 1995:Thématique : architectures, villes et sites : contributions à un inventaire territorial

Les effets de la patrimonialisation de la ville du Havre sur les nouvelles constructions depuis 1995:Thématique : architectures, villes et sites : contributions à un inventaire territorial
Contributeur : 
Patrice Gourbin, directeur d'études
Frédéric Saunier, directeur d'études
Ecole nationale supérieure d'architecture de Normandie
Provenance : 
Darnétal
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Normandie , 2012
Cote ENSA : 
CD-20/12/247
Langue : 
français
Résumé
Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le ministère de la reconstruction et de l'urbanisme confie à l'architecte Auguste Perret la reconstruction du centre-ville du Havre. La reconstruction s'achève en 1964, mais le résultat est mal adopté par les élus et la population havraise qui lui reprochent son austérité. Depuis le début des années 1980, on observe une considération manifeste pour l'oeuvre de Perret. En 1995 une Zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager est instaurée : cet outil permet de protéger et de valoriser le bien en question. En 2001 la considération pour ce patrimoine permet à la ville d'obtenir le label Ville d'art et d'histoire, récompensant la mise en valeur du patrimoine, au moyen d'une politique d'animation. La valeur et l'intérêt consacré à ce patrimoine incitent la ville à soumettre un dossier d'inscription à l'UNESCO. En 2005 la ville est retenue et le centre reconstruit est inscrit sur la liste du patrimoine mondial. La mise en place de ces dispositifs de protections est le processus de patrimonialisation. Les projets contemporains situés à l'intérieur du secteur protégé sont soumis à un règlement spécifique lié aux mesures de protections. Les constructions y sont normalisées par le règlement d'urbanisme et les permis de construire y sont validés par l'Architecte des bâtiments de France. Ces mesures doivent permettent aux architectes de réaliser des projets qui mettent en valeur le patrimoine, en s'intégrant au mieux et en perpétuant un esprit de modernité. Cependant de nombreuses constructions ne semblent pas remplir cet objectif. Ce travail est une analyse critique des constructions contemporaines et de la réglementation en vigueur. Une fiche d'analyse permet d'évaluer ces constructions vis à vis de la réglementation, du patrimoine et des autres opérations... Présentation par l'étudiant.
Bibliothèque : 
ENSA Normandie