Un lieu de vie pour le quartier de l'Eure : un restaurant collectif et une école de cuisine

Un lieu de vie pour le quartier de l'Eure : un restaurant collectif et une école de cuisine
Contributeur : 
Directeurs d’études : S. Guével, M. Dujon, F. Brugel, P. de Jean, B. Azimi-Calori
Provenance : 
Paris
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Paris-Belleville , 2017
Cote ENSA : 
08/17/02BO
Langue : 
français
Résumé
Issu d’un premier travail collectif de 7 étudiants et d’une envie commune de travailler sur des zones urbaines dépréciées mais à fort enjeu de transformation, le projet s’est porté sur le quartier de l’Eure de la ville du Havre. Le programme de pôle culinaire se trouve dans l’interface ville-port, sur un site entre un présent et un futur, entre deux quartiers aux temporalités de développement contrastées. Il s’organise en une nouvelle construction et un hangar portuaire, le long du Canal de Tancarville, dans la continuité d’une promenade fluviale. Il combine une école de cuisine et un restaurant collectif, deux équipements travaillés comme un tout, dans un seul volume. Il a pour objectif de devenir un lieu pédagogique, de rencontres, de repos et de détente tout en animant le quartier à différentes temporalités par la diversité des usages qu’il propose. Dans une volonté de mettre en avant la formation professionnelle et les métiers de la restauration, la disposition habituelle des espaces est inversée. Les cuisines sont mises en avant et placées en rez-de-chaussée, directement en relation avec l’espace public. Elles viennent l’animer et rendre lisible la vocation de l’équipement. L’idée étant de voir de partout et de voir tout le temps. A l’échelle de la ville, la combinaison des deux programmes permet de favoriser leur rayonnement et de devenir une spécificité du quartier de l’Eure. A l’échelle locale, les enjeux de ce double programme sont de recréer une forme d’urbanité et d’installer une synergie entre les différents protagonistes du site (habitants, étudiants, travailleurs et promeneurs). L’effet cumulatif engendré par le regroupement des deux équipements fabrique un nouveau projet. Les deux programmes s’alimentent et deviennent plu, tant dans la réflexion architecturale que dans la pratique des usagers.
Bibliothèque : 
ENSA Paris-Belleville