Les Jeux Olympiques : moteur d’un développement territorial. Le cas de Grenoble 1968

Les Jeux Olympiques : moteur d’un développement territorial. Le cas de Grenoble 1968
Auteurs : 
Contributeur : 
sous la direction de Serge Gros
Provenance : 
Grenoble
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Grenoble , 2017
Cote ENSA : 
MES 0415
Langue : 
français
Format : 
pdf
Résumé
L’accueil des jeux olympiques de 1968 fût un accélérateur considérable dans le développement Grenoble. Des équipements destinés à accueillir les athlètes et visiteurs mais aussi des équipements municipaux tel que l’Hôtel de Ville sont mis en place. Une réflexion fortement influencée par l’automobile va également mener à un réaménagement du réseau routier et ferroviaire de la ville. Durant cette période, une nouvelle conception de la cité est anticipé avec une attention portée sur le devenir des bâtiments édifiés à destination des athlètes,visiteurs ou journalistes. La poursuite de l’extension urbaine est également pensée et sera lancée dès la fin des années 1960 (quartier de la Villeneuve). Originalité d' l'époque, la décentralisation des épreuves entre différentes stations de sports d'hiver qui a généré un développement routier, l’amélioration des accès aux différentes stations mais aussi leur développement et leur adaptation à l’accueil des épreuves, des visiteurs. ce travail analyse l'évolution de deux stations, Autrans et Saint Nizier-du-Moucherotte, dont le développement après les Jeux est totalement opposé.
Bibliothèque : 
ENSA Grenoble