Sélection des dernières vidéos référencées par le réseau ArchiRès

Lié à : 
Conférence donnée le 25 juin 2014
Par : 
Sonja Nagel, Jan Theissen, conférenciers
Contributeur : 
GSImédia / ENSA Nancy
Langue : 
Résumé : 
Conférence donnée dans le cadre de la SIA, Semaine Internationale de l'Architecture 2014. Sonja Nagel, Jan Theissen et Bjorn Martenson architectes / désigner ont fondé l'agence Amunt en 2010 à Aachen et Stuttgart. Jan Theissen diplômé de l'Université des Beaux-Arts de Sarrebruck, département dessin industriel, a complété sa formation à l'Université de Stuttgart département architecture (diplôme en 2003), mais aussi auprès des architectes Brandlhuber et Kniess à Cologne et des studios Vito Acconti, et Allan et Ellen Wexler New York. Sonja Nagel, après des études à l'académie des Beaux-Arts de Stuttgart département architecture, a travaillé chez Daimler-Chrysler au département recherche et technologie, puis dans différentes agences d'architecture. Ces différentes expériences puisées dans le monde du design et de l'industrie expliquent l'invention formelle et constructive qu'ils pratiquent lorsqu'ils répondent à des commandes modestes d'extension de pavillon. Leur production architecturale inscrite dans un paysage commun, ordinaire reste signifiante alors qu'elle bouleverse les conventions d'usages et architecturales : tout en visant une perception massive du pavillon Justk à Tubingen, ils mettent en oeuvre paradoxalement une membrane textile. Chaque construction est pensée dans sa coupe avec radicalité pour offrir aux clients les meilleurs usages largement perçus dans dans la publication The architectural Review 1374 août 2011. Le pavillon d'accueil dans le parc du cimetière de Duren en est également la démonstration. Tous trois mènent parallèlement des carrières d'enseignants : pour Sonja Nagel et Jan Theissen à l'académie des Beaux-Arts de Stuttgart pour Bjorn Martenson à RWTH de l'Université de Aachen et à l'Université de Wuppertal.
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Nancy
Date de publication : 
2014
Bibliothèque : 
Format : 
MPEG4
Lié à : 
Conférence donnée le 26 juin 2014
Par : 
Sami Rintala, conférencier
Contributeur : 
GSImédia / ENSA Nancy
Langue : 
Résumé : 
Conférence donnée dans le cadre de la SIA, Semaine Internationale de l'Architecture 2014. Sami Rintala est diplômé en architecture de l'Université de Technologie d'Helsinki (1990) après avoir séjourné dans différentes écoles d'architecture des pays nordiques (Aarhus Danemark, Reykjavik, Islande). En 1999, il commence à enseigner à Bergen et s'associe avec Marco Casagrande, architecte/artiste. Il réalise des installations qui croisent différentes disciplines (landArt, architecture éphémère) pour interpeller notre monde habité et ses modes de productions dominants. Suite à ses performances et installations reconnues internationalement, Sami Rintala poursuit, à la fois dans sa pratique professionnelle et dans son enseignement, cette approche expérimentale de l'architecture nomade et partagée (building workshops en Norvège, Canada, Italie, Australie, participations, Aros museum of art Aarhus en 2013 aux Biennales de Venise 2000, 2010 et 2012). Ses réalisations, largement publiées, interrogent, in situ, l'espace habité à minima et son ancrage dans le paysage. comme Element House parc d'Anyand en Corée du Sud 2005 ou Boxhome à Oslo et Vienne en 2007, ordos 100 en Mogolie, maison brique, biennale de Bordeaux . Ses réalisations comme ses interventions pédagogiques ont été récompensées par de nombreux prix internationaux : International Architecture Awards, Chicago Athenaum and European Center for Art Design and Urban Studies,(2013) nomination à plusieurs reprises Mies van der Rohe (2013, 2008,2001) global award for sustainable architecture (2009). Landscape, aux Art et Architecture Awards Sardaigne (2011).
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Nancy
Date de publication : 
2014
Bibliothèque : 
Format : 
MPEG4
Lié à : 
Conférence donnée le 24 juin 2014
Par : 
Marianne Levinsen, conférencière
Contributeur : 
GSImédia / ENSA Nancy
Langue : 
Résumé : 
Conférence donnée dans le cadre de la SIA, Semaine Internationale de l'Architecture 2014. Marianne Levinsen formée à l'Academie Royale Danoise des Beaux-arts de Copenhague - école d'architecture (1995), est une des plus prolifiques architectes paysagiste de sa génération (aménagement paysager du campus area et CBS de Frederiksberg, résidence Tietgen à Orestaden avec Lundgaard et Tramberg, Place Mailander à Kalsruhe avec Henning Larsen). Sa pratique de paysagiste, puise à la fois dans les connaissances propres aux aménagements paysagers comme le plan du sol et ses végétaux, mais aussi à sa capacité à conceptualiser les nouvelles pratiques sociales et urbaines dans leur complexité. Depuis l'ouverture de son agence à Copenhague en 2002, Marianne Levinsen a réalisé un grand nombre de projets et de réalisations, reconnus pour la singularité de leur conception et de leurs matériaux. Ils ont fait l'objet de publications nationales et internationales, par exemple Landscapes architecture in Europea since 2005. Elle développe, tout en se focalisant sur les relations qu'entretient l'homme à son environnement bâti, un intérêt équivalent pour chacune des échelles d'intervention : jardins privés, places, campus, grands projets urbains. Marianne Levinsen travaille actuellement à la réalisation de plusieurs projets à grande échelle au Danemark qui visent la protection des zones urbaines inondables dues au changement climatique croissant. Elle a reçu plusieurs prix (sixième biennale du paysage de Barcelone en 2010 dont le prix d'honneur de la Fondation Dreyers en 2012). Elle a été décorée de la médaille Eckersberg de l'Académie danoise. Marianne levinsen, très engagée dans la profession, est membre du Conseil d'Administration du Département d'Art Public de la Fondation Nationale et de l'association des Architectes danois.
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Nancy
Date de publication : 
2014
Bibliothèque : 
Format : 
MPEG4
Lié à : 
Conférence donnée le 22 juin 2016
Par : 
Renaud Haerlingen, conférencier
Contributeur : 
ENSA Nancy
Langue : 
Résumé : 
Conférence donnée dans le cadre de la 23è SIA, Semaine Internationale de l'Architecture 2016. Renaud Haerlingen, né en 1976, est diplômé de l'école d'architecture de Saint Luc en 2001 après avoir fréquenté l'Université des Technologies à Delft. Engagé au côté de Tristan Boniver dans le collectif Boups de Bruxelles, il participe à plusieurs actions publiques comme « gazon », un espace partagé au centre-ville de Bruxelles. De 2005 à 2006 il collabore à la réalisation de plusieurs projets au Moyen-Orient : à Dubaï, Doha et Beyrouth. En 2010 il rejoint le collectif Rotor fondé en 2005 par Tristan Boniver et Maarten Gielen après avoir complété sa formation par un enseignement en politique internationale. Comme architecte et co-administrateur de Rotor, Renaud Haerlingen questionne les cycles des matériaux dans l'industrie, la construction, le design et l'architecture. Ce qui était à l'origine une stratégie pragmatique dans leur démarche de projet est devenu un sujet à part entière que le collectif développe et explore à travers une pratique de recherche (« le cerisier et la plaque de plâtre », in criticat n°9 mars 2012) et de projets d'espaces publics (festival des arts visuels et de l'Art de la performance à Bruxelles), de commissariats et scénographies d'expositions (Prada à Milan en 2011, l'agence Oma/progress à la Barbican art gallery de Londres en 2011, Triennale d'Oslo). Connu du grand public par la mise en place d'installations lors de la rénovation des docks de Gand, et par l'exposition Usus/usure de la Biennale de Venise, Rotor accède à une reconnaissance internationale avec des prix comme le Global Award for sustainable Architecture et Rotterdam Maaskant (2015). Le collectif Rotor persuadé que le réemploi est une approche largement sous-exploitée en construction, poursuit son engagement à la fois comme expert et acteur de la pratique architecturale, en remettant en cause les modes conventionnels de production, de consommation et de destruction. Après avoir cartographié le réemploi des matériaux, nourri par les activités de démontage et de revente d'éléments d'architecture par Rotor déconstruction et diffusé par le site Opalis, le collectif vise le réemploi à plus grande échelle. Pour ce faire, il rédige des guides de recommandations pour diverses instances publiques sur la récupération des matériaux lors de transformations, démolitions de bâtiments, et participe à l'élaboration de mesures juridiques qui encadrent cette pratique, tout en valorisant l'intelligence de la conception et l'habilité de la mise en œuvre.
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Nancy
Date de publication : 
2016
Bibliothèque : 
Format : 
MPEG4
Lié à : 
Conférence donnée le 23 juin 2016
Par : 
Saša Randic, conférencier
Contributeur : 
ENSA Nancy
Langue : 
Résumé : 
Conférence donnée dans le cadre de la 23è SIA, Semaine Internationale de l'Architecture 2016. Saša Randic est né en 1964 à Rijeka, Croatie. Diplômé en 1990 de la faculté d'architecture de l'Université de Zagreb, il poursuit ses études en cycle master à l'Institut Berlage à Amsterdam dont il sera diplômé en 1992. Il figure ainsi parmi la toute première génération d'étudiants de l'Institut. Associé à l'architecte Turato, il fonde en 1993 l'agence Randic-Turato à Rijeka, en Croatie, qui concevra de nombreux projets jusqu'à 2009. Dans cette période de post-socialisme, Saša Randic, comme tous les architectes de sa génération, doit faire face à un environnement institutionnel et culturel complexe : d'une part une architecture patrimoniale vouée au tourisme et d'autre part une architecture commerciale sous pression foncière qui les placent à la « périphérie » de la commande. Cette situation parallèlement à sa pratique architecturale l'amène à s'engager dans la société civile pour mieux définir la place de l'architecture dans un territoire. C'est l'objet de leur exposition et publication à la Biennale de Venise en 2006 intitulé “In-between: a book on the Croatian Coast, transitional processes, and how to live with them”. De 2003 à 2007, il occupe le poste de président de l'Association des architectes croates où il initie divers projets de recherche et de manifestations publiques traitant de la transformation du territoire croate. Déjà rédacteur en chef de la CIP, le magazine de l'Association des architectes croates, il lance en 2008 pogledaj.to, un blog sur l'architecture et le design. Saša Randic ne peut dissocier cette présence publique dans l'édition, la communication et les associations professionnelles d'une pratique architecturale singulière reconnue par des expositions (Biennale de Venise 2010 « the ship ») et des prix nationaux et internationaux (prix européen d'architecture Mies van der Rohe en 2007 et 2011, BSI Swiss Architectural Award en 2008). Les projets ayant bénéficié de la plus grande reconnaissance internationale sont le Lapidarium de Novigrad, la Faculté de Technologie de Rijeka, l'école primaire Fran Krsto Frankopan et l'école maternelle Katarina Frankopan à Krk, la salle Jean-Paul II à Trsat (Rijeka) et le complexe Zagrad à Rijeka. Ils sont publiés dans des revues d'architecture telles que Domus, Architectural Review , GA , A + U, Arquitectura Viva, A10 ... Saša Randic est enseignant à la Faculté d'ingénierie civile et d'architecture de l'Université de Split et fut conférencier à l'Université de Harvard, à l'EPF de Zurich, à l'Institut Berlage à Rotterdam, à l'IAAC de Barcelone, à la TU de Munich ainsi qu'à la Biennale de Buenos Aires.
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Nancy
Date de publication : 
2016
Bibliothèque : 
Format : 
MPEG4
Lié à : 
Conférence donnée le 23 juin 2016
Par : 
Rainier Stange, conférencier
Contributeur : 
ENSA Nancy
Langue : 
Résumé : 
Conférence donnée dans le cadre de la 23è SIA, Semaine Internationale de l'Architecture 2016. Né en 1964 à Tørnsberg en Norvège, Rainer Stange est diplômé de l'École nationale supérieure du Paysage de Versailles en 1989, formation qu'il complète l'année suivante au département d'architecture et d'aménagement paysager de l'université de la ville de Ås, en Norvège. Après une première expérience en France au Bureau des Paysages d'Alexandre Chemetoff, il rejoint l'agence Snøhetta en 1993, chez qui il développe sa pratique jusqu'en 2005. Il fonde alors sa propre agence de paysage, Dronninga Landskap, avec Ragnhild Momrak, à Oslo. Attentif au contexte, au genius loci, Rainer Stange veut insuffler dans ses projets une dimension narrative afin de révéler les particularités du lieu. Il développe une attention particulière portée sur la qualité des matériaux, le choix des essences, le rythme des couleurs et des senteurs que les saisons y impriment, la place du piéton dans la ville et les logiques de transport urbains. Cet attachement se retrouve notamment dans l'aménagement de la place Carl Berner, pour laquelle l'architecte a été mentionné au Grand Prix Norvégien du Paysage. Marqué par son pays natal et sa géographie spécifique, il considère l'eau comme l'essence du paysage et en fait l'élément structurant de nombre de ses projets urbains. Le cheminement de ce fluide, sa libre circulation ou sa rétention sont les concepts générateurs de plusieurs de ses projets. En témoigne le parc de Bjerkedalen, né de la réouverture du cours de l'Hovinbekken à la ville, pendant 50 ans enfoui dans une canalisation, projet pour lequel il a reçu le Grand Prix de l'Architecture de la ville d'Oslo. Ou encore la redécouverte du ruisseau Svinningen, à Ramnes, à proximité de sa maison, dans lequel le paysagiste décline toute une série de franchissements, de barrages et de rapides qui mettent en scène le parcours de l'eau et la topographie. Parallèlement à sa pratique professionnelle, Rainer Stange enseigne à l'Institut d'Urbanisme et de Paysage de l'École d'Architecture et de Design d'Oslo depuis 2004. Il a plusieurs fois été invité à donner des conférences autour du paysage et de l'impact du réchauffement global sur l'aménagement des villes, dans le cadre de séminaires en Suède, au Danemark, en France, en Belgique et aux Etats-Unis.
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Nancy
Date de publication : 
2016
Bibliothèque : 
Format : 
MPEG4
Lié à : 
Conférence donnée le 22 juin 2016
Par : 
Kiichiro Hagino, conférencier
Contributeur : 
ENSA Nancy
Langue : 
Résumé : 
Conférence donnée dans le cadre de la SIA, Semaine Internationale de l'Architecture 2016. Kiichiro Hagino, dit "Kibo", est né en 1964. Il a suivi ses études dans les universités de Philadelphie et de Tokyo. Titulaire du grade de docteur en génie architectural en 1997, il entame une activité d'enseignement en 1991 qui se poursuit jusqu'à aujourd'hui par une longue série de workshops et de conférences au sein d'écoles japonaises et américaines. Parallèlement, il s'est engagé dans le monde professionnel par des collaborations avec différents architectes aux Etats-Unis et au Japon, notamment avec Fumihiko Maki. C'est depuis Tokyo et Narbeth, dans la banlieue de Philadelphie, qu'il a réalisé ses premiers projets personnels. Depuis le bout de campagne japonaise où il est aujourd'hui installé, à proximité de la petite ville de Wajima située à l'extrémité de la péninsule de Noto dans la préfecture d'Ichikawa, il exerce notamment son savoir et son expertise à travers l'utilisation de techniques de constructions traditionnelles. Il nourrit et enrichit ce travail par une forte implication dans un groupe de recherche constitué de personnes de la communauté locale, venues d'horizons très variés. Il s'agit d'agriculteurs, de pêcheurs, d'artisans, mais aussi d'architectes, de designers ou d'intellectuels soucieux d'un usage raisonné et harmonieux du territoire. Sa maison, abondamment publiée, bâtie en bois et en pente, sert de champ d'expérimentation, mais aussi de lieu de rencontres et d'échanges pour cette communauté très attachée à trouver et à tisser des liens entre l'agriculture, la sylviculture, l'urbanisme rural et le paysage. Son expertise d'architecte est particulièrement sollicitée depuis 2007, année marquée par un fort tremblement de terre qui a endommagé de nombreuses constructions de la péninsule de Noto. Hagino travaille à la rénovation des bâtiments selon les procédés vernaculaires retrouvés, mais utilise aussi ses compétences sur des projets de constructions contemporaines, pour des particuliers ou une clientèle locale d'artisans, de commerçants et d'industriels. En 2016, Hagino a été résident de la Villa Kujoyama, en duo avec Andrew Todd. Sur les collines de Kyoto, ils ont développé un travail autour de constructions en bois et bambou.
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Nancy
Date de publication : 
2016
Bibliothèque : 
Format : 
MPEG4
Lié à : 
Conférence donnée le 12 janvier 2016
Par : 
Jean-Louis Cohen, conférencier
Contributeur : 
ENSA Nancy
Langue : 
Résumé : 
En écho à son ouvrage paru en 1984, l'architecte et historien Jean-Louis Cohen reviendra sur un moment clé pour la théorie et la pratique de l'architecture contemporaine : les échanges entre l'Italie et la France autour des années 1970, dont il fut à la fois l'un des témoins et l'un des acteurs. Il avait analysé à cette époque le fossé séparant depuis un siècle les architectes et les intellectuels en France. 30 ans après, il revient sur l'italophilie lors de cette conférence à l'école d'architecture de Nancy. Jean-Louis Cohen est depuis 1994 Sheldon H. Solow Professor in the History of Architecture à l'Institute of Fine Arts de New York University. Entre 1997 et 2003, il a dirigé pour le ministère de la Culture la préfiguration de la Cité de l'architecture et du patrimoine, qu'il a conçue et qui fut inaugurée en 2007. Il est professeur invité du Collège de France depuis 2014.
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Nancy
Date de publication : 
2016
Bibliothèque : 
Format : 
MPEG4
Lié à : 
Conférence donnée le 3 mai 2016
Par : 
Gianpiero Venturini, conférencier
Contributeur : 
ENSA Nancy
Langue : 
Résumé : 
Conférence donnée dans le cadre de l'ANCA, Atelier National des Collectifs d'Architecture. Itinerant office est un réseau collaboratif international fondé en Italie par l'architecte Gianpiero Venturini en 2011. Le collectif développe ses projets avec le soutien d'architectes et d'autres disciplines du monde entier dans l'objectif de confronter les idées, de partager les savoir-faire et de permettre un échange entre différentes cultures et différentes disciplines. Cette démarche a donné naissance à un festival « The new generations festival ».​
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Nancy
Date de publication : 
2016
Bibliothèque : 
Format : 
MPEG4
Par : 
Isaline Lapetite
Contributeur : 
Vincent Lefort
Langue : 
Résumé : 
Travail d'étudiant consistant à faire pousser des graines puis une architecture
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture et de paysage de Bordeaux
Date de publication : 
2016
Bibliothèque : 
Format : 
WMV
Lié à : 
Conférence donnée le 25 avril 2016
Par : 
4 architectes du collectif Parenthèse, conférenciers
Contributeur : 
ENSA Nancy
Langue : 
Résumé : 
Conférence donnée dans le cadre de l'ANCA, Atelier National des Collectifs d'Architecture. Le travail du collectif s'articule autour de l'expérimentation dans tous les contextes et avec tous les canaux disponibles. De cette intention permanente d'évolution et d'émulation découle la manière de « Faire (avec) » de ces architectes. Faire avec tout ce qui les entoure : aussi bien la matérialité d'un lieu, son contexte sociologique, sa géographie ou son identité que les « outils » qui vont leur permettre d'intervenir (construction, peinture, lumière, son, mapping, etc.). Enfin, il reste l'élément essentiel de chacun de leurs projets : faire avec l'humain, faire avec les gens, avec toutes les questions que cela suggère. Durant cette conférence, le collectif présente quelques réalisations ainsi qu'un témoignage sur leurs manières de fonctionner, sur leurs doutes et les freins qu'ils ont pu rencontrer au cours de leur jeune aventure.
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Nancy
Date de publication : 
2016
Bibliothèque : 
Format : 
MPEG4
Lié à : 
Conférence donnée le 29 février 2016
Par : 
Paul Chantereau, conférencier
Contributeur : 
ENSA Nancy
Langue : 
Résumé : 
Conférence donnée dans le cadre de l'ANCA, Atelier National des Collectifs d'Architecture. En 2016, Bellastock fête ses 10 ans. L'heure de porter un regard sur son histoire, son présent et son avenir. Que fait Bellastock ? Comment fonctionne l'association ? Quels sont ses projets ? Quelle est son économie ? Comment, depuis un festival étudiant, l'association s'est-elle structurée pour grandir et devenir une activité professionnelle ? Venez en savoir plus sur le fonctionnement de Bellastock et de sa pratique alternative !
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Nancy
Date de publication : 
2016
Bibliothèque : 
Format : 
MPEG4
Lié à : 
Conférence donnée le 19 avril 2016
Par : 
Julien Choppin, conférencier
Contributeur : 
ENSA Nancy
Langue : 
Résumé : 
Conférence donnée dans le cadre de l'ANCA, Atelier National des Collectifs d'Architecture. Le collectif d'architectes ENCORE HEUREUX est une agence généraliste qui intervient à différentes échelles sur des problématiques spatiales, sociales et urbaines avec la volonté de mettre au coeur de ses préoccupations les questions d'usages, de confort et de douce radicalité. Il est composé d'architectes, concepteurs, conseillers en maîtrise d'oeuvre et conseillers en maîtrise d'ouvrage qui travaillent ensemble dans différents domaines : construction, rénovation, expérimentation, installation ou réflexion.
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Nancy
Date de publication : 
2016
Bibliothèque : 
Format : 
MPEG4
Lié à : 
Conférence donnée le 25 novembre 2014
Par : 
Jean-Pierre Chupin, conférencier
Contributeur : 
GSImédia / ENSA Nancy
Langue : 
Résumé : 
Jean-Pierre Chupin est professeur titulaire à l'École d'architecture de l'Université de Montréal où il dirige la Chaire de recherche sur les concours et les pratiques contemporaines en architecture et codirige le Laboratoire d'Étude de l'Architecture Potentielle leap.umontreal.ca Son dernier livre, Analogie et théorie en architecture (De la vie, de la ville et de la conception, même), a été publié en 2010 aux Éditions Infolio (Suisse) et réédité en 2013 dans la collection Projet et Théorie. Il est éditeur en chef du Catalogue des Concours Canadiens ccc.umontreal.ca
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Nancy
Date de publication : 
2014
Bibliothèque : 
Format : 
MPEG4
Lié à : 
Conférence donnée le 24 novembre 2015
Par : 
Eric Lengereau, conférencier
Contributeur : 
ENSA Nancy
Langue : 
Résumé : 
Cycle de conférence > Architectes : métiers et organisations. Existe-t-il, en France, une politique publique de l'architecture ? Cette question fondamentale, qui commande le cadre de vie de tous les jours, est-elle réellement appréhendée par la haute administration de l'État ? Eric Lengereau a écrit notamment un livre intitulé "l'état et l'architecture 1958 - 1981" où il étudie les relations qu'entretient l'appareil administratif de l'Etat avec les processus complexes d'aménagement de l'espace, depuis le début de la République gaullienne jusqu'à la fin du septennat giscardien.
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Nancy
Date de publication : 
2015
Bibliothèque : 
Format : 
MPEG4
Lié à : 
Conférence donnée le 02 décembre 2015
Par : 
Olivier Arene, conférencier
Contributeur : 
ENSA Nancy
Langue : 
Résumé : 
Cycle de conférence > Architectes : métiers et organisations. Architecte DPLG, Olivier ARENE a été secrétaire général du syndicat de l'Architecture de 2000 à 2003 et il est actuellement membre du Conseil de l'Ordre des architectes d'Ile de France. Co-rédacteur du Livre Blanc des architectes en 2003, il a aussi participé à la refondation de la convention collective des architectes. Il reviendra sur la Convention Collective des entreprises d'architecture, sa genèse, son actualité et son avenir, et la revalorisation du statut de salarié qu'elle porte en elle, 12 ans après sa mise en application en 2004. Il traitera également de l'exercice de la maîtrise d'oeuvre dans le contexte actuel et de son évolution.
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Nancy
Date de publication : 
2015
Bibliothèque : 
Format : 
MPEG4
Lié à : 
Conférence donnée le 08 mars 2016
Par : 
Simone de Iacobis, conférencier
Contributeur : 
ENSA Nancy
Langue : 
Résumé : 
Conférence donnée dans le cadre de l'ANCA, Atelier National des Collectifs d'Architecture. Basé à Varsovie depuis quelques années et récompensés à plusieurs reprises en Pologne, le collectif d'architectes Centrala regroupe des personnalités fortes dont les parcours passent par plusieurs pays d'Europe, Centrala apprivoise les espaces libres, propose des solutions innovantes pour des programmes traditionnels. Ils entreprennent des projets qui provoquent le débat public. Comment se sont ils rassemblés ? Quelle est leur perception de leur métier ? Le collectif Centrala qui se plaît à dire qu'ils sont pessimistes de l'intelligence mais optimistes de volonté selon la citation de l'italien Gramsci, sera représenté par l'un de ses membres, Simone de Iacobis, pour une conférence en anglais.
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Nancy
Date de publication : 
2016
Bibliothèque : 
Format : 
MPEG4
Lié à : 
Conférence donnée le 15 mars 2016
Par : 
Simon Galland, Camille Sablé, conférenciers
Contributeur : 
ENSA Nancy
Langue : 
Résumé : 
Conférence donnée dans le cadre de l'ANCA, Atelier National des Collectifs d'Architecture. Créé en 2014, le collectif Saga se questionne sur les pratiques architecturales, artistiques et paysagères et travaille dans des lieux qui échappent souvent aux architectes. Saga veut apprendre en faisant, le but étant l'expérimentation à plusieurs. Pluridisciplinaire, Saga croit en la collaboration des acteurs du projet quels qu'ils soient. Il souhaite faire ; faire par la pensée et faire de ses mains. Sa volonté est celle d'offrir une plateforme capable de mettre en relation des initiatives particulières entre elles.
Publié par : 
Ecole nationale supérieure d'architecture de Nancy
Date de publication : 
2016
Bibliothèque : 
Format : 
MPEG4

Pages